constipation que manger

Les fonctions physiologiques (manger, boire, dormir, évacuer, uriner) sont essentielles à notre existence ; et toute altération, même mineure, est susceptible d’avoir un impact négatif sur l’ensemble de l’organisme. S’il est indispensable de demander une consultation médicale avant de se lancer dans les thérapies DIY, il peut être utile de se demander en cas de constipation : quels aliments éviter ? Alors avant d’aller dans le vif du sujet, découvrons d’abord ce que c’est que la constipation.

Découvrez aussi : Est-il possible de guérir l’insomnie naturellement sans médicament ?

Constipation : qu’est-ce que c’est ?

La réponse spontanée à cette question est “le fait ne pas aller au toilette régulièrement”. C’est un concept qui peut être utilisé pour indiquer diverses situations et qui est conditionné par la variabilité individuelle. En effet, le patient constipé peut non seulement décharger moins fréquemment ; il peut aussi faire trop d’efforts, et peut avoir des douleurs, un sentiment d’incomplétude, et même consommer des médicaments.

En effet, la constipation est un trouble très fréquent qui touche principalement les femmes de plus de soixante-cinq ans. La  définition de la constipation exige que deux ou plusieurs des conditions suivantes soient présentes :

  • Si au cours de la dernière année, pendant au moins douze semaines, et pas nécessairement consécutives, la personne a été évacué moins de deux fois par semaine ;
  • La présence de selles dures (fécalome) ;
  • Présence d’effort d’évacuation, sensation d’évacuation incomplète des selles ;
  • Présence de sensation de blocage, avec utilisation de manœuvres manuelles.

Découvrez aussi : les meilleures façons de combattre la fatigue 

Les causes de la constipation

constipation causes

La cause de la constipation peut être :

Découvrez aussi : Ce que vous Devez Savoir sur l’Hypertension Artérielle

1) Fonctionnel :

Une constipation due au ralentissement du transit dû à la réduction des selles qui favorisent le passage du matériel ;

Une constipation due à un transit régulier : la fréquence des selles est normale, mais il y a des difficultés à expulser les selles qui peuvent avoir une consistance augmentée ;

Ou une constipation due à des troubles de la défécation résultant de maladies du plancher anal ou pelvien avec manque de coordination des muscles responsables de la défécation.

Découvrez aussi : Comment soulager les chevilles enflées ?

2) Secondaire :

Il peut être question des causes organiques : tumeurs qui obstruent le passage, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, pathologies ano-rectales (fissures, hémorroïdes) ;

Une présence de maladies : endocriniennes (diabète sucré, hypothyroïdie), neurologiques (maladie de Parkinson, sclérose en plaques) ;

Des habitudes alimentaires : alimentation pauvre en fibres et en  eau ;

Des médicaments : analgésiques, opiacés, antihypertenseurs, suppléments de fer et de calcium.

En cas de constipation qui dure depuis plus de trois semaines ; surtout si s’associe à d’autres symptômes tels que du sang dans les selles, il est nécessaire de consulter un médecin.

Découvrez aussi : L’ail et ses supers bienfaits pour la santé 

Constipation et alimentation

constipation quelle nutrition adopter

Les aliments influencent la formation et l’élimination des selles ; et il est bien connu qu’une nutrition correcte et un approvisionnement adéquat en eau sont très bons pour favoriser une fonction intestinale normale. Certaines règles alimentaires encouragent l’évacuation, mais il est important de savoir quels aliments éviter si vous souffrez de constipation. Les aliments pouvant favoriser la constipation agissent de par leur pouvoir astringent ; ralentissent ainsi les selles (péristaltisme) et irritent la muqueuse intestinale.

La liste des aliments à éviter en cas de constipation comprend à la fois des aliments qui sont connus pour altérer le transit intestinal ; et aussi des aliments qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, agissent en modifiant la ruche :

  • Les aliments riches en amidon, comme le pain et les pâtes, préparés avec des farines raffinées. Ils ralentissent le transit intestinal et peuvent diminuer les selles. Les craquelins, les gressins, les biscuits et en général tous les produits industriels à base de farine raffinée devraient également être limités ;
  • Le riz raffiné : il détermine une réduction du volume/masse fécale et accentue la constipation ;
  • Le citron : il contient de l’acide citrique qui a une fonction astringente et ralentit le péristaltisme intestinal ;
  • Les produits laitiers : le lait entier, les fromages épicés et fermentés sont des aliments à forte teneur en calcium qui provoquent une diminution du volume fécal. La grande quantité de graisse contenue dans les produits laitiers réduit/ralentit le transit intestinal ;

Découvrez aussi : Les bienfaits du café pour la santé 

  • Le vin rouge, thé, et les myrtilles : ils contiennent des tanins, molécules au pouvoir astringent. Un vin remarquablement tannique se reconnaît déjà en bouche pour sa sensation astringente et sèche ;
  • Les viandes grasses, le salami et la charcuterie en général créent de la lourdeur et une digestion difficile ;
  • Les pommes de terre et carottes : elles ont des propriétés astringentes ;
  • La banane : si elle n’est pas mûre, elle provoque la constipation ;
  • Le chocolat au lait ou chocolat jusqu’à 75 % de cacao (le chocolat noir à plus de 75 % contient du magnésium qui favorise le péristaltisme intestinal) ;
  • L’alcool en grande quantité : il endommage la muqueuse intestinale en diminuant l’absorption des vitamines et des sels minéraux ; il provoque aussi une déshydratation avec des selles plus dures et plus difficiles à expulser ;
  • Les épices : bien qu’elles provoquent une activation du métabolisme ; elles sont aussi irritantes pour l’intestin donc si vous avez la constipation, il vaut mieux les utiliser occasionnellement, notamment piment, curry, poivre ;

Découvrez aussi : Double Nettoyage : Les Meilleurs Astuces Pour un Visage Impeccable

  • Les fritures : quel que soit le type de graisse utilisée, elles créent de la lourdeur et une digestion lente ;
  • La plupart des boissons gazeuses et sucrées : irritent l’intestin ;
  • Les boissons froides (toutes, y compris l’eau) : les basses températures réduisent le péristaltisme intestinal et rendent la digestion difficile ;
  • Certains poissons : crustacés, mollusques, saumon, thon anchois ;
  • Les sauces à vinaigrette (mayonnaise).

Les aliments susceptibles d’altérer la fonction intestinale normale ne doivent pas être bannis de l’alimentation ; mais il serait mieux, en cas de constipation, d’éviter ces aliments.

Découvrez aussi : Réflexologie plantaire : Quel avantage pour votre santé 

Constipation : quels aliments éviter ?